Lyne
Cyr
Abitibi-Est

Photo de Lyne Cyr

Ayant grandi à Lamorandière et vivant actuellement à Senneterre, maman de deux petites filles à 44 ans après avoir vécu 19 ans en monastère, Lyne Cyr se présente à titre de candidate dans le comté d’Abitibi-Est. Son parcours est peu commun, mais sa volonté de s’engager avec conviction et ses diverses expériences de vie sauront contribuer au rayonnement de Québec solidaire dans la région.

La vie recluse en monastère est une quête de vérité qui ne déconnecte pas du reste du monde; on se tient au courant de l’actualité, on y réfléchit, cela oriente notre prière. Lyne a donc suivi à distance ce qui se passait au Québec et dans le monde. Ses nombreuses lectures et ses cours de théologie, d’études bibliques, de philosophie et de psychologie l’ont formée à l’analyse et la réflexion en profondeur sur tout ce qui touche l’humain. De plus, vivre en communauté est en soi une école de vie, la recherche constante du bien commun passant avant le bien particulier.

En 1991-1992, étudiante en sciences humaines au cégep de Rouyn-Noranda et membre active du Parti québécois, Lyne Cyr a milité contre les accords de Charlottetown et elle a participé aux Jeunes parlementaires au collège Jean-de-Brébeuf. Durant ses études, elle fréquentait les féministes au Point d’appui. En communauté, elle a assumé de nombreuses tâches et responsabilités qui lui ont permis d’acquérir diverses habiletés : écoute, capacité d’organisation, capacité d’argumenter devant un groupe. Personne de conviction, lorsqu’elle reconnait l’importance d’un enjeu, elle prend à cœur d’y travailler avec détermination.

 

Pourquoi la politique et pourquoi Québec solidaire?

Le programme de Québec solidaire est cohérent, il porte une vision. Lyne veut présenter le mieux possible la logique interne de ce programme et ses principes à la population de la région qui l’a vue naître et grandir. Elle souhaite d’abord réclamer plus de transparence de la part des minières ainsi que leur encadrement et proposer la transition vers une économie plus écologique et plus humaine. En misant sur une éducation de qualité et gratuite, on formerait toute une génération d’experts capables de contribuer au développement de autosuffisance en Abitibi-Est, à court et long terme, ainsi qu'à l'utilisation de nos ressources non renouvelables dans de nouvelles formes d’économie locale.

En santé, la revalorisation des CLSC et leur accès 24/7 s'imposent. La gestion locale des établissements de santé donnerait aux équipes en place le pouvoir de s’organiser tant au plan de l'organisation du travail que pour offrir de meilleurs services de proximité à la population. 

Lyne Cyr souhaite également rencontrer les chefs Anicinabe du comté pour les écouter et leur présenter le projet de souveraineté de Québec solidaire.